🎄🎁🎅🏻 Trêve d’un soir : Les pensées de chaque combattant, plus que jamais, sont tournées vers les êtres chers qu’il espère revoir un jour.

Noel tranchee allemande 1

Noël abolit parfois la ligne de front. Dès le 24 décembre 1914, quelques poilus se risquent hors de leur tranchée et proposent aux adversaires postés à quelques mètres de là de respecter une trêve de vingt-quatre heures. Pour sceller l’accord, il est de coutume de s’échanger cigarettes, schnaps, chocolat ou journaux. A part ces entorses caractérisées aux consignes de l’état-major, la seule parenthèse autorisée est la messe de minuit, célébrée dans une église pour ceux qui le peuvent, ou sur un autel improvisé dans un boyau gelé pour les premières lignes. D’une tranchée à l’autre, cantiques et chants de   Noël – en allemand, en anglais ou en français – viennent ponctuer cette nuit si particulière où les pensées de chaque combattant, plus que jamais, sont tournées vers les êtres chers qu’il espère revoir un jour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s