🔵 Noël 14-18 : Témoignage : « Une table en bois et deux bougies enfoncées dans des bouteilles – c’était l’autel. »

Robert de Wilde, un capitaine de l’artillerie belge, se souvient d’une messe de minuit improvisée à Pervyse, sur le front belge.

Il gelait… Le sol d’une étable, avec son immense double porte, servait de toile de fond, de la paille de tous les côtés, des courants d’air partout – c’était la chapelle. Une table en bois et deux bougies enfoncées dans des bouteilles – c’était l’autel. Les soldats chantaient. C’était irréel, sublime. Ils chantaient Minuit chrétiens, Adeste Fideles, Les Anges dans nos campagnes, tous les cantiques que nous chantions lorsque nous étions enfants. Les Noëls d’un lointain passé reprenaient vie, tout ce que nous avions connu dans notre enfance : la famille, la campagne, le feu de bois, nos yeux éblouis par les bougies scintillantes du sapin, tout ce que nous revivons aujourd’hui à travers les yeux de nos enfants.

🇧🇪 Robert de Wilde

47448636_2195231540693259_1875524265822912512_n

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s