🔴 DOCUMENT| Les « Fusillés pour l’exemple » : « Ã€ bas la guerre ! »

Première partie

En temps de guerre, une discipline de fer s’impose à l’état-major. Les poilus sont parfaitement conscients des risques encourus en cas de rébellion. Pourtant, à la fin du mois d’avril 1917, une dizaine de jours après l’offensive du Chemin des Dames, ils n’hésitent pas à défier massivement l’autorité.

Ce sont d’abord quelques régiments de premières lignes qui refusent de retourner au « casse-pipe ». Les hommes dénoncent ces officiers qui paraissent n’éprouver que du mépris pour la vie humaine. Ils ont également cru que cet effort insensé qu’on exigeait d’eux était porteur des prémices de la paix. La colère est à la mesure de l’espoir suscité…

Mutinerie militaire en 1917

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s