🔵 DOCUMENT | La ration du poilu : Près de huit millions de repas quotidiens.

DEUXIÈME PARTIE : 

Pour servir près de huit millions de repas quotidiens au plus fort de la bataille, l’intendance doit acheminer des milliers de tonnes de vivres, sur des centaines de kilomètres, pour les distribuer à des unités disséminées le long d’un interminable front. Elle réalise de véritables prouesses, gérant des stocks phénoménaux.

Après des débuts difficiles, des circuits de distribution efficaces se mettent progressivement en place, sollicitant chemins de fer et voitures à chevaux pour apporter les victuailles jusqu’aux roulantes qui chauffent à l’arrière du front. Les réquisitions locales (viandes et légumes notamment) diminuent au fil des combats, eu égard à la dévastation des zones par les « marmites », ces trous d’obus qui n’ont rien à voir avec l’art culinaire…

103281587

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s