🔵 « La tranchĂ©e des baĂŻonnettes » : Le mythe le plus Ă©mouvant de la Grande Guerre.

« En mĂ©moire des soldats français qui dorment debout, le fusil en main, dans cette tranchĂ©e ».

Les journaux français s’emparent de l’Ă©pisode en 1919. Il constitue un des mythes les plus Ă©mouvants de la Grande Guerre et prend corps Ă  proximitĂ© de Douaumont, autour d’une cinquantaine de soldats du 137e rĂ©giment d’infanterie, vendĂ©ens pour la plupart. Ceux-ci auraient Ă©tĂ© fauchĂ©s en première ligne par la mitraille, le 11 juin 1916, et ensevelis sous les gravats au moment de lancer l’offensive. Les canons des fusils et les baĂŻonnettes qui Ă©mergent du sol laissant penser que certains seraient morts debout…

« La tranchĂ©e des baĂŻonnettes » devient alors l’objet d’un culte lĂ©gitime. ProfondĂ©ment impressionnĂ©, un riche AmĂ©ricain, George T. Rand, traverse l’Atlantique et fait Ă©riger un mĂ©morial sur le site.

la-legende-de-la-tranchee-des-baionnettes
Source : defense.gouv

Pourtant, il semble que la lĂ©gende ait largement supplantĂ© la rĂ©alitĂ©. On y aurait en fait enterrĂ© des corps et marquĂ© ensuite l’endroit de fusils…

Il s’agirait donc d’une tombe collective !

sous-la-chape-de-beton
« La tranchĂ©e des baĂŻonnettes ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s