đź”´ L’Ă©lectrothĂ©rapie : On oublie bien souvent d’Ă©voquer les blessures psychiques. (Article 5/5).

Il y a eu les blessures visibles au niveau physique mais on oublie bien souvent d’Ă©voquer les blessures psychiques dont ont Ă©tĂ© victimes des milliers de soldats, Ă  des degrĂ©s bien diffĂ©rents il est vrai, comme l’amnĂ©sie, la dĂ©mence en passant par l’hystĂ©rie voire la prostration.

Les mĂ©decins et plus encore les Ă©tats-majors ont pensĂ© ĂŞtre face Ă  des simulateurs, des imposteurs. Ils ne pensaient pas ou ne voulaient pas regarder en face les conditions dans lesquelles vivaient, Ă©voluaient ces hommes. Subir des heures durant un bombardement d’artillerie ne peut ĂŞtre sans consĂ©quence sur le psychisme d’un ĂŞtre humain. L’Ă©lectrothĂ©rapie Ă©tait, semble-t-il, la mĂ©thode infaillible. Comme si envoyer des dĂ©charges Ă©lectriques Ă  ces combattants malades, meurtris mentalement, pouvaient les guĂ©rir…

téléchargementhqdefault

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s