⚓ La brigade de fusiliers marins : elle a perdu au total la moitié de son effectif et 80% de ses officiers.

Formée à Paris entre le 13 et le 22 août 1914, la brigade de fusiliers marins est constituée par des matelots généralement réservistes en provenance de Brest, Cherbourg, Lorient et Rochefort. Bretons pour la plupart, ils sont répartis en deux régiments de trois bataillons à quatre compagnies chacun, soit, au total, 170 officiers et 6 500 hommes.

La brigade est commandée par un chef énergétique, le contre-amiral Ronarc’h, Quimpérois de 49 ans, le plus jeune officier général de la Marine. Affectée à la tête de pont de Dixmude le 15 octobre à midi, la brigade allait s’y couvrir de gloire et jouer un rôle capital dans la bataille au prix de pertes considérables.

Ainsi, le 1er novembre, après quinze jours de combats, elle a perdu onze lieutenants de vaisseau (grade équivalent à celui de capitaine) sur les trente qui composent au départ l’effectif de ce grade. Relevée le 16 novembre, elle a perdu au total la moitié de son effectif et 80% de ses officiers.

hqdefault

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s