💥 DOCUMENT | LA GROSSE BERTHA, UNE ARME MYTHIQUE : Le poids de l’obus est de 120 kg. (FIN).

On a beaucoup écrit sur ces canons géants à l’origine desquels se trouvent des pièces de marine de 380 millimètres de calibre. Devenues hors d’usage, elles vont être totalement transformées et leur calibre est ramené à 210 millimètres. Le projectile est tiré avec une vitesse initiale de 1 500 à 1 600 mètres par seconde et sous un angle de 55° de façon à atteindre le plus vite possible les hautes régions atmosphériques. Au sommet de sa trajectoire, le projectile de la Bertha atteint une altitude d’une quarantaine de kilomètres, hauteur à laquelle aucun engin lancé par les hommes n’est encore parvenu.

À son point de chute, l’obus, dont le poids est de 120 kilos, possède une vitesse d’environ 700 mètres par seconde. Son parcours a duré 3 minutes. D’abord surpris par ce type de bombardement, les Alliés se mettent à l’étude de la riposte à lui apporter. Des projets anciens de tirs à longue portée sont repris. L’avance des troupes alliée puis l’armistice stoppent ces recherches.

Au mois de septembre 1918, est exposée à la gare de marchandises des Invalides, à Paris, une Bertha capturée par les Anglais. Les Parisiens s’empressent d’aller contempler ce redoutable engin et d’envoyer à leurs proches les cartes postales que l’on ne manque pas de tirer à cette occasion.

la-grosse-bertha

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s