🔴 D-Day : Hitler et le Mur de l’Atlantique : Des milliers d’obstacles sur les plages. (5).

Pour renforcer l’efficacité du Mur, Rommel fait fortifier les espaces encore dépourvus de défenses. Les plages sont recouvertes  de toutes sortes d’obstacles afin d’empêcher l’arrivée de péniches d’assaut. Hérissons tchèques (rails en acier entrecroisés), portes belges (barrières métalliques), ou pieux surmontés d’une mine sont installés sur des kilomètres de sable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des fossés et des murs antichars en béton bloquent les routes qui mènent vers l’intérieur des terres. Les marais sont inondés, de larges zones sont minées et les fameuses asperges de Rommel – pieux plantés dans les prairies pour empêcher l’arrivée des troupes aéroportées – sont installés à la hâte.

chapi4-4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s