🔴 D-DAY : « La plage de débarquement n’était plus qu’un cimetière dévasté, recouvert de morts […] »

Extrait du journal de Dalmain Estes.

« Nous étions la seconde vague du débarquement… J’ai vu les hommes de la première vague tomber sous le feu des mitrailleuses et des fusils. J’ai vu la façon dont un grand nombre de péniches de débarquement ont été touchées sur l’eau, et coulées ou renversées. J’ai vu ce qui s’est passé lorsqu’une péniche de débarquement chargée de chars s’est arrêtée à une trop grande distance de la plage, déchargeant ses chars qui ont tous coulé à pic… J’ai vu la Jeep de mon capitaine Grzybek sombrer dans cent pieds d’eau juste après avoir quitté la rampe de débarquement, le forçant à nager jusqu’au rivage avec son chauffeur…

J’ai vu les hommes sortis des landing-crafts se débattant dans une eau trop profonde, essayant d’atteindre la terre ferme avant de se noyer… J’ai vu les quelques tanks arrivés sur la plage se faire bombarder de plein fouet et se mettre à flamber avec leurs hommes d’équipage encore pendus à leurs tourelles… La plage de débarquement n’était plus qu’un cimetière dévasté, recouvert de morts, d’équipements hors service, et d’autres vagues de soldats qui essayaient de débarquer après nous. C’était la confusion la plus totale.

Les péniches d’assaut étaient perdues, certaines trop loin du rivage, d’autres aux mauvais endroits; des hommes étaient séparés de leurs unités, beaucoup parmi eux étaient touchés dans l’eau et mouraient des suites de leurs blessures quand ce n’était pas en se noyant… Les hommes qui essayaient d’aider les blessés n’arrivaient qu’à être descendus à leur tour. Les salves d’artillerie, les tirs de roquettes, ceux des mitrailleuses et des fusils battaient leur plein, entre les mains des Allemands qui dominaient la plage. Il était évident qu’il nous fallait absolument nous mettre à l’abri des rochers le plus vite possible et gagner le haut des falaises dès que nous y serons parvenus… »

🇺🇸 Dalmain Estes.

(Pour rappel, découvrez une édition spéciale, ici même, sur le Débarquement de Normandie, du 1er au 6 juin 2019).

4038567

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s