🔴 75e anniversaire du Débarquement : Témoignage de Guillaume Mercader (résistant de Bayeux). (4/4).

« Des agents de liaison me donnaient des papiers que je glissais sous mon pull-over de cycliste. Arrivé à Bayeux, nous reprenions les croquis faits par les agriculteurs, pour les replacer sur un plan à la bonne échelle.  Ensuite, toujours à vélo, j’allais déposer à Caen une enveloppe contenant les plans et les renseignements. […] J’ai très souvent été arrêté près de la pointe du Hoc, un endroit très surveillé. Alors, je montrais ma licence de cycliste professionnel et je disais que j’étais à l’entraînement, alors que je ne courais plus que pour la résistance ! J’ai eu de la chance, ils m’ont toujours laissé passer. »

Guillaume Mercader, résistant de Bayeux.

topbillede-6aLrhf__-A32XbNEKXarng

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s