🇫🇷🇬🇧🇺🇸🇨🇦🇩🇪 D-Day : Vivement le départ !

Jusqu’alors réparties dans toute l’Angleterre, les troupes devant constituer les vagues d’assaut du premier jour, ont été rassemblées à partir de la mi-mai 1944, dans des grands camps proches des ports de la côte sud. A leur départ, les populations civiles les ont ovationnées comme des champions : une atmosphère empreinte de joie et de gravité, propre à galvaniser les hommes.

Dans les camps, les équipements individuels ont été systématiquement vérifiés et complétés. Puis, pendant quelques jours, les hommes ont été laissés en repos, bénéficiant de nuits plus longues et d’une nourriture améliorée : pain blanc, viande fraîche, cocktails de fruits, glaces… Si la discipline s’est relâchée un peu, pas question cependant de laisser sortir un seul soldat de ces camps. A quelques jours du grand jour, ce serait dommage que le secret soit éventé… Quelques hommes ont cependant réussi à « faire le mur » en toute discrétion pour aller embrasser leur famille ou une fiancée pas trop éloignée.

Un spectacle irréel

A partir du 26 mai pour les Anglo-Canadiens, du 30 mai pour les Américains, les troupes ont été réparties en formations d’assaut et dirigées vers les ports d’embarquement, répartis sur toute la côte sud de l’Angleterre, mais aussi d’Irlande du Nord.

A Weymouth, Portsmouth ou Southampton, ce sont les mêmes scènes de files de soldats lourdement chargés arpentant les quais, signant les registres de présence avant de franchir la passerelle du destroyer ou du LST (péniche de débarquement de chars) qui doit les emmener en Normandie. Le spectacle est irréel : pas un millimètre de quai qui ne soit occupé par un navire.

Le 31 mai et le 1er juin, les Américains ont été les derniers à embarquer leurs soldats, ceux destinés à débarquer sur Omaha Beach.

Attendre

Et aujourd’hui 3 juin 1944, tout est prêt. Il n’y a plus qu’à attendre. Normalement, le départ doit se faire le lendemain avec un Débarquement prévu le 5. Mais la météo s’annonce mauvaise, et il faudra peut-être patienter encore. En attendant, chacun s’installe au mieux qu’il peut, dans la promiscuité, au milieu des odeurs de gasoil et de vomi, et occupe son temps comme il peut : lecture, sieste, cartes, ennui… Vivement le départ !

62101951_1261919580623139_5162069485951123456_n
A Weymouth, les soldats de la 1re division d’infanterie américaine embarquent. Ils prendront pied en Normandie le 6 juin sur Omaha Beach. (Source : National Archives USA).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s