💥 DOCUMENT | LA GROSSE BERTHA, UNE ARME MYTHIQUE : Paris est sous le feu de l’artillerie allemande. (1).

Surprise totale à Paris, le 23 mars 1918, lorsque, à 7 h 15 du matin, retentit une énorme explosion. En cette période de guerre, les attaques aériennes sont devenues fréquentes, mais nulle ne s’est jamais produite à une heure aussi matinale. Aucune alerte n’a précédé l’attaque. D’où vient-elle ?

On pense tout d’abord à des avions qui, volant à haute altitude, auraient échappé, grâce au brouillard, aux postes de surveillance. Les appareils de la défense de Paris prennent l’air pour essayer de repérer le ou les intrus. Leurs recherches restent vaines et pour cause, ce qui n’empêche pas le premier communiqué militaire d’affirmer que des avions français ont pris en chasse les appareils ennemis. Pourtant, après le premier impact, d’autres projectiles commencent à tomber régulièrement sur la capitale au rythme d’un obus toutes les quinze minutes. Il faut se rendre à l’évidence : Paris est sous le feu de l’artillerie allemande.

7751 - Grosse Bertha

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s