🔴 Jour +44. Bataille de Normandie : La Normandie, terre de V1 et de V2.

Juste en face de l’Angleterre, la Normandie est un terrain privilégié pour accueillir des bases de lancement de V1 et de V2. C’est particulièrement vrai pour le Nord-Cotentin, qui va abriter une trentaine de sites. Quelques-uns sont très impressionnants, servant de lieux d’assemblage et de stockage pour plusieurs centaines de projectiles, tels que celui de Brécourt. D’autres consistent juste une rampe de béton perdue dans la campagne, voire même dans l’allée couverte d’une propriété.

Ailleurs en Normandie, on trouve aussi des sites dans le Calvados, près de Molay-Littry ou au sud de Caen. En Seine-Maritime, dans les falaises de Caumont bordant la Seine, les Allemands installent une usine de production d’oxygène liquide (pour le propulseur des V2). Enfin, entre Dieppe et le pays de Bray, il y a 4 installations.

Aucune des rampes de lancement implantés en Normandie ne sera opérationnelle, les Alliés arrivant à temps pour empêcher les Allemands de les utiliser.

9077113889_39d3d66453_b
Base de lancement de V1 de Brécourt à Equeurdreville (Manche). Crédit photo : François Levalet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s